Recherche
Taper vos mots clés
La Grande Cariçaie
Animation au Centre Pro Natura de Champ-Pittet © Benoît Renevey / Pro Natura
Travaux d’entretien
f | d | e
Entretien des milieux naturels
Depuis 1982, la Grande Cariçaie est entretenue par l’homme dans un but de conservation à long terme d’un paysage marécageux de valeur internationale. L’entretien des marais non boisés et des plans d’eaux intérieurs incombe au Groupe d’étude et de gestion, celui des forêts et des eaux aux services des cantons de FR et de VD. Un plan de gestion, portant sur la période 2007-2011, définit les différentes opérations d’entretien, les suivis scientifiques et les mesures concernant l’accueil et l’information du public.

Gestion des marais non boisés et des plans d’eau

Le plan de gestion 2007-2011 (PG 2007-2011) adopte deux stratégies de conservation différentes pour les marais non boisés et les plans d’eau de la Grande Cariçaie :

- une conservation statique pour les habitats dont on ne connait pas suffisamment l’écologie pour pouvoir les recréer ailleurs, ou dont on n’observe pas d’expansion naturelle dans les conditions actuelles. Cette stratégie de conservation concerne surtout les formes de marais les plus secs, aujourd’hui mis en danger par une absence d’inondation régulière par le lac. Par chance, ces types de marais supportent bien une intervention mécanisée régulière et on peut donc les entretenir très régulièrement pour conserver leur valeur écologique ;

- une conservation dynamique pour les habitats qui montrent une capacité d’expansion dans les conditions actuelles. Il s’agit surtout des formes de marais les plus aquatiques, qui sont relativement sensibles aux mesures d’entretien. Il est donc préférable de limiter la fréquence d’interventions dans ces types de marais.

Techniques d’entretien utilisées

Les techniques utilisées pour atteindre ces objectifs de conservation sont expérimentées depuis de nombreuses années. Elles ont en général fait l’objet de suivis scientifiques pour documenter leurs effets sur les écosystèmes et les communautés animales et végétales. Pour limiter leur impact sur la faune, elles sont appliquées de septembre à février, sauf rares exceptions, et sur des surfaces réduites et non contigües pour permettre une recolonisation des parcelles traitées par la microfaune depuis les parcelles voisines non traitées. Il s’agit notamment :

- du fauchage, qui est pratiqué avec une faucheuse prototype sur chenilles larges ou avec un équipement agricole standard. Le choix des engins et le rythme de fauche dépendent du niveau d’inondation moyen des parcelles fauchées. La matière végétale est toujours évacuée hors du marais ;

- du broyage mécanique, réalisé avec un broyeur sur chenilles larges qui permet de disloquer arbres et arbustes y-compris leur système racinaire. Les débris végétaux sont laissés sur place ;

- du débroussaillage manuel, réalisé par des équipes sur le terrain, mélangeant généralement professionnels et bénévoles. Les déchets de coupe sont entassés en lisière de forêt ;

- du décapage dans les roselières atterries, pratiqué avec une pelle mécanique sur chenilles larges et un dumper de transport des matériaux. L’opération consiste à prélever la partie supérieure du sol, puis à laisser évoluer le plan d’eau ainsi obtenu jusqu’à retour à la roselière atterrie (le temps moyen de retour est estimé à 30 ans). Les matériaux de creuse sont évacués hors du marais ;

- du creusage de plans d’eau profonds, pratiqué avec les mêmes équipements que le décapage. Il n’est pas prévu d’intervention de ce type sur la durée du PG ;

- du pacage avec des bovidés de race Highland cattle, qui n’est pratiqué qu’à titre expérimental dans la réserve de Cudrefin ;

- d’ensemencements de parcelles, expérimenté dans quelques secteurs, pour déterminer les possibilités de création d’habitats prioritaires dans des parcelles moins intéressante au plan biologique (zones agricoles riveraines par exemple) ;

- ou enfin de la non intervention pendant la durée du PG, qui se révèle appropriée dans les secteurs évoluant peu.

Articles de ce chapître

15 janvier 2008
Broyage mécanique
Le broyage mécanique est la technique la plus efficace pour éliminer les ligneux ayant colonisé une prairie marécageuse. Cet entretien est réalisé avec un broyeur à rouleaux fixé sur le bras d’une pelle (...)
23 février 2016
Carte de l’entretien réalisé
Cette carte interactive affiche les travaux d’entretien réalisées durant la saison 2015-2016.
24 février 2016
Carte de l’entretien planifiés
Cette carte interactive présente les opérations d’entretien planifiées durant la saison 2015-2016).
31 octobre 2006
Chevroux / 19 mai 2006
Les écoles de Chevroux étaient engagées le vendredi 19 mai 2006 pour une opération de ramassage de déchets dans la réserve des Grèves de la Corbière.
12 novembre 2013
Commande de paille des marais
D’octobre à mars de chaque année, la paille en provenance de la Grande Cariçaie est disponible et livrable par semi-remorque de 32 balles cylindriques de 140 à 160 cm de diamètre. D’une largeur standard (...)
7 décembre 2011
Coupe de taillis ou de taillis sous futaie
En divers endroits, la planification forestière a prévu la gestion de certains boisés par des coupes de taillis ou de taillis sous futaie.
31 octobre 2006
Crevel (Cheyres) / 28 octobre 2006
Les propriétaires des chalets de Crevel-Est (Cheyres) étaient réunis le samedi 28 octobre 2006 pour une opération de ramassage de branches dans la réserve de la Baie (...)
31 octobre 2006
Cudrefin / 30 septembre 2006
Le samedi 30 septembre 2006, la Municipalité de Cudrefin organisait sa première opération "Coup de balai". Un succès !
4 février 2010
Décapage dans les roselières atterries
Avec le temps, les roselières aquatiques s’assèchent progressivement. La densité de roseaux diminue, les grandes laiches (surtout Carex elata ou Carex riparia) s’installent et tout un cortège (...)
4 février 2010
Elargissement des banquettes herbeuses des bords de chemins
Les banquettes herbeuses sont des habitats particuliers car ils sont soumis à des conditions de vie à cheval entre le milieu ouvert et le milieu forestier.
21 janvier 2010
Entretien par les bénévoles
Lorsque la fauche n’est pas possible, certain types de prairies marécageuses sont préférentiellement traitées par débroussaillage manuel. Cet entretien est plus approprié pour les prairies à choin ou à (...)
1er octobre 2007
Estavayer-le-Lac / 11 août 2007
A l’initiative de la Commune d’Estavayer-le-Lac, une opération coup de balai était organisée le samedi 11 août 2007 aux abords de la Grande Gouille. Une quinzaine de personnes ont répondu à (...)
20 janvier 2010
Fauchage Elbotel
Les prairies les plus humides difficiles d’accès aux machines à pneus, sont fauchées en hiver avec un matériel spécialisé monté sur un train de chenilles de 1.20 m de large pour minimiser la pression au sol (...)
15 janvier 2008
Fauchage par les agriculteurs
Ce type d’action de conservation est effectué de manière conventionnelle avec des machines agricoles sur pneumatiques équipés de faucheuses rotatives. Plusieurs agriculteurs des communes riveraines sont (...)
25 mars 2010
Gestion des lisières forestières
Interface entre la forêt et le marais, la lisière forestière est un environnement particulier, caractérisé par une grande diversité d’espèces, issues des deux milieux voisins ou propres à la lisière. Les (...)
25 octobre 2006
Opérations "Coup de balai"
Depuis 2006, le Groupe d’étude et de gestion organise, en collaboration avec les communes, des actions ponctuelles de conservation, comme par exemple le ramassage de déchets ou le débroussaillage de (...)
19 juin 2008
Vernay mai 08
A l’initiative du Conseil communal de Vernay, une journée spéciale a permis aux élèves des classes de Montbrelloz de découvrir la Grande Cariçaie et l’activité de l’armée sur la zone de Forel. Cent (...)
Souris des moissons (Micromys minutus)
© Deyrmon